• Created by Pierre Gouverneur September 20, 2011 - Category: Autres
    0 Comments, 204 Views

    En présentant les pensées des illustres philosophes et prophètes de l’Histoire, mon propos est de distinguer tout ce qui peut corroborer la pertinence du concept de « transréalisme ».

    En effet, on considère, généralement, que le contraire du réalisme est l'idéal.

    Or, ma définition du transréalisme, associe ces deux concepts, jugés opposés, tout en prétendant que ce lien n’est aucunement utopique, mais bien réel, par le constat que l’évolution de la conscience ne se concrétise que par le développement de la culture vouée à l’idéal de respect, rendu possible par la transmission.

    J'ai, d’ailleurs, initié ce terme pour éveiller, le plus grand nombre à cette lucidité, afin de contribuer à la progression de idéal que chaque être humain partage, plus ou moins consciemment, depuis la nuit des temps.

    Si aucun n'a jamais évoqué, d'une façon aussi précise, la réalité de cette profonde aspiration, cela provient du fait que son émergence est le fruit d'une évolution spirituelle progressive, depuis l’Homo sapiens.

    Le fait que ce concept n’apparaisse que maintenant, provient du fait que l'époque moderne a proclamé la déclaration des Droits de l'Homme et a connu des progrès techniques et scientifiques qui ont permis de se libérer de l'esclavage, d’augmenter la durée de la vie, le niveau de vie, la connaissance du plus grand nombre, les relations … qui, toutes, offrent la prise de conscience de l'importance de la solidarité, au niveau mondial ...

    Si tous ces événements ont souligné la primauté du respect mutuel, il est important, pour s’en convaincre davantage, de montrer que la conscience humaine, malgré le mystère de son existence, révèle une évidence :

    -          elle se développe par la connaissance qui ne progresse que par la transmission,

    -          ce développement est mu par uns aspiration née à l’instant où l’Homme a commencé à ouvrir son esprit : en faisant un trait dans le sable ou sur le mur d’une caverne, il a découvert son pouvoir de créer et d’imaginer, qui ne pouvait que faire jaillir, en lui, le désir de vivre en harmonie avec son univers, lors de son court passage sur terre.

    Certes, créer le paradis sur terre est plus difficile à l'Homme que l'enfer.

    Mais qui peut vraiment prétendre que c'est une utopie, au regard de la réalité des progrès spirituels incontestables de l'Humanité ?

    Si les Croyants sont capables de croire au paradis céleste, s’ils sont capables de mériter d’y accéder, pourquoi seraient-ils incapables de le créer sur terre ? N’est-ce, d’ailleurs, pas l’exigence divine que d’y réussir, pour accéder au ciel ?

    Athée ou pas, il est devenu possible, et nécessaire, d’étudier le passé pour bien distinguer la réalité de l’évolution vers l’idéal, afin d’y croire, pour mieux y contribuer.

    Pierre Gouverneur

         

0 comments